Mosaique, zellige, azuleros, talavera

Les différents styles et procédés de céramiques en Méditerrannée sont issus de l'artisanat mesopotamien, grec, egyptien, perse et romain. Ils se sont perfectionnés et diversifiés au fil du temps avec la rencontre des différentes cultures. Ils sont arrivés à leur apogée sous le monde romain avec les très impressionnantes mosaiques romaines et byzantines.

 

On retrouve dès la mésopotamie et l'egypte pharaonique des objets en faience turquoise faits à base d'oxyde de cuivre.

Décors en céramiques, mosaiques, marbres dans l'antiquité

Décors mauresques et hispano: zellige, azuleros, bejmat

L'art du zellige est l'héritier direct de la mosaique romaine dont il reprend tout le panel des formes géométriques.

 

Entre le IXème et le XIème siècle les décorations de mosaique romaine traditionnelle sont devenues beaucoup trop onéreuses. En effet la mosaique romaine nécessite des matériaux couteux, beaucoup de temps et de technicité. Ils ont été remplacés par des carreaux et des tesselles de céramique aussi bien en Europe occidentale qu'en Afrique du nord (l'empire byzantin quant à lui perpétue l'art de la mosaique romaine)

 

Tandis que les revêtements de céramique sont décorés d'éléments figuratifs en Europe (lys, lions, aigles, croix chrétiennes, représentations humaines), l'Afrique du Nord musulmane reprend principalement l'art géométrique romain (triangles, losanges, entrelacs, cubes isométriques, swastika)

 

 

zellige se différencie par l'utilisation de tesselles en céramique émaillée et par l'absence quasi totale de représentations humaines et animales (obligation du Coran), tandis que les romains utilisaient des morceaux de marbres et autres pierres colorées.

http://merzak.blog.fr/

L'utilisation massives des mosaiques dans tout le monde méditerranéen est l'héritage de la présence romaine et romaine byzantine.

Avec l'Islam seules les figures géométriques sont utilisées, les représentations humaines et animales disparaissent (exception faite encore une fois du monde mauresque où l'influence byzantine est très forte: représentations de poissons stylisés)

 

Monde moghol: pierres dures semi-précieuses incrustées dans le marbre (Parchin kari, issu de l'art italien de la pietra dura). C'est avec l'arrivée des portugais que cette technique européenne d'origine byzantine, a été adoptée en Inde.

 

Monde: Hispano-mauresque: zellige, azulejos, bejmat, carreaux émaillés

 

Hispano-mexicain : talavera

 

Ottoman : Iznik

 

http://www.lesterrescuites.com